Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du safran en Quercy

Dans notre projet d’installation, une frange est réservée pour la culture du safran, crocus sativus de son appellation latine. Petite fleur violette aux stigmates caractéristiques rouges ! Utilisé comme épice il agrémente agréablement de nombreux plats cuisinés (paëlla, risottos, omelettes…)

 

Une rencontre...

L’idée de la culture de safran s’est dessinée pendant le stage de fin d’études de Pyrène, au sein du Parc Naturel Régional (PNR) des Causses du Quercy. En effet, à cette occasion elle rencontre des personnes qui connaissent bien le département et surtout l’emplacement de mégalithes qui sont la thématique de son stage. Sur  la commune de Gréalou, près de Cajarc, elle rencontre Christian Agrech, producteur de safran du Quercy. Il est à l’origine du renouveau de la souche originelle du safran dans le Lot. Pyrène s’est donc intéressée de plus près à cette culture dont Christian Agrech n’a pas cessé de lui vanter les mérites !

Dans notre projet, cette culture paraît tout à fait appropriée ! Tout d’abord, on travaille sur une souche locale ! Ensuite, du fait de sa forte valeur ajoutée, une petite surface suffit à compléter le revenu de la ferme. Enfin, on nous certifie que si la culture demande un peu de travail (surtout manuel), ce n’est pas insurmontable et  que ce crocus sativus pousse très bien et sans problèmes particuliers !

Dans notre projet nous tablons sur une safranière de 500m², qui normalement se gère bien en couple pourvu d’être un peu équipé !

Enfin, 500 m² ce n’est pas pour tout de suite ! Avant de se lancer sur une telle surface nous voulons d’abord nous tester et c’est dans l’Aude, dans le jardin des parents de Pyrène que nous avons réalisé le test grandeur nature !

... Un essai...

En 2016, le père de Pyrène commande 120 bulbes de safran chez Christian Agrech. Ils arrivent à bon port début juillet ! Le sol ayant été travaillé préalablement, nous réalisons la plantation vers la fin du mois de juillet. En tout, nous plantons sur une surface de 2,4 m². Ce sont des bulbes de gros calibre qui donneront normalement plusieurs fleurs à l’automne. Voilà les bulbes sont plantés, sur butte, maintenant, il faut attendre l’automne pour voir quelque chose ! En attendant, nous désherbons manuellement régulièrement afin que les « mauvaises herbes » n’empiètent pas sur l’espace vital de note petite parcelle d’essai. Pour la suite, un reportage photo sera plus parlant !

15 octobre, les tiges commencent à pointer le bout de leur nez ! ouf on commençait à s’inquiéter !
Le 27 octobre, la première fleur fait son apparition !
Ça y est les fleurs commencent à sortir, il est temps de récolter !
Un pic de sortie ce matin ! Nous sommes le 2 novembre et aujourd’hui nous récoltons 129 fleurs, notre plus grosse récolte de la saison !

 

Chaque matin après la récolte s’ensuivent les étapes d’émondage (retrait des stigmates de la fleur), de pesée, de séchage et de conditionnement !
Une à une les fleurs sont émondées, travail de patience et de minutie !
Séance de pesée, mine de rien quelques grammes frais représentent un beau volume !
Après la séance de séchage, on conditionne ! C’est l’occasion pour Pyrène d’exprimer son esprit créatif dans la confection des futures étiquettes !

 

Voilà l’hiver qui arrive et la floraison qui s’achève ! Dernière fleur récoltée le 16 novembre ! À présent ce sont les feuilles qui prennent le dessus ! C’est le moment pour les bulbes de développer leur feuillage et leurs racines ! En Mars-Avril les bulbes filles vont se développer !
Les feuilles ont maintenant séché avec les premières chaleurs et les journées plus longues !

 

22 juin : arrachage des bulbes ! Et oui comme nous avions planté les plus gros calibres, il nous faut maintenant les récolter à défaut de quoi la densité serait trop importante et compromettrait le rendement de fleurs à la saison suivante !

 

 

Tous les bulbes sont sortis ! Enfin, on en a peut être oublié quelques-uns ! on en compte 433 de toutes les tailles !

 

C’est parti pour un petit nettoyage et un calibrage des bulbes ! Remarquez que c’est un travail qui se fait en famille !
Le travail dans l’Aude est fini pour cette année ! Les bulbes seront conservés jusqu’à ce qu’ils soient replantés dans le Lot sur notre safranière qui s’est quelque peu agrandie !

 

Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy
Du safran en Quercy

Concrétisation

Après un test concluant dans l’Aude, nous sommes partis pour notre safranière dans le Lot ! On passe aux choses sérieuses, on multiplie par dix notre surface (20m², là encore on fait les choses progressivement, normalement elle aura atteint les 500m² voulus dans 3 ans)! Nous avons commandé un millier de bulbes à Christian Agrech pour une plantation en juillet. A ces bulbes viendront s’ajouter ceux de Villardonnel !

Petit reportage photo des premiers travaux !

Bon, premier travail, trouver la zone pour la future safranière : exposition sud-est, sol argilo-calcaire (ça c’est facile !), sol drainant. L’espace ne manque pas à Gauléjac, une zone de 50m² à peu près est dégagée à la débroussailleuse dans la prairie !
Après le débroussaillage vient le temps de l’aération du sol ! Pelle, pioche et brouette sont les maitres mots de ces débuts ! Nous dégageons 40m² d’après les conseils de Christian Agrech.

 

C’est parti, on décape la terre ! On travaille à la fraîche ! Passé 10h30 il fait chaud en ce mois de juin !
On avance, doucement mais surement ! (tiens je l’ai déjà vu quelque part, non ?) la végétation est dense autour, il est temps que les foins soient faits surtout que le safran n’aime pas ses voisins les graminées !
Et voilà décapage terminé ! Encore un peu de travail du sol pour ameublir l’ensemble et l’étape suivante sera la plantation de nos chers crocus ! En plus maintenant que les foins sont faits, on circule beaucoup mieux !

(à suivre…)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article